Skip to: site menu | section menu | main content

Interactif Agriculture

Bretagne Pays de Loire Avril 2017

 

                 COMPTE RENDU REUNION REGIONALE INTERACTIF

 

                    Le 7 Avril 2017 à la Maison du Végétal à Angers

 

 

Etaient présents : J. Le Bohec,  M. Le Boudec, J.M Bodet, H. Bouchet, M. Beaumard, G. Cabon, C. Girard, D. Grastilleur, V. Laffon, G. Laudren, D. Mathiot, E. Meissonnier, J.Y Merrien, A. Moureaud, L.Primot, J. Thierry,

B. Verlynde, B. Gaillard.

 

Excusés : J. Dagorn, L. Jestin, B. Jouan, A. Morel, F. Segalen, C. Plai.

 

C’est la première fois que notre réunion rassemble autant de personnes, soit 18. Nous accueillons avec plaisir Moïse BEAUMARD, ancien ingénieur des organisations de génétique animale et qui réside à Blain (44).

 

Félix Ségalen,  ami de D. Grastilleur, avait souhaité se joindre à nous mais une chute de vélo l’en a empêché. C’est « reculer pour mieux sauter », n’est ce pas Didier ?

 

LES DOSSIERS EN COURS

 

1-   AG des 11 et 12 Mai

 

Thème : Quelles exploitations agricoles demain, les signaux de leur évolution ?

. Présentation de l’étude

. Table ronde avec 3 agriculteurs de Loire Atlantique

 

Visite du 12 Mai : La Coopérative Terre de Sel à Guérande.

 

2-   Dossier Durabilité

 

Thème d’étude en cours par le groupe  « Prospective », à la demande de J.P. Bordes d’ Arvalis.

 

      Les différents chapitres retenus pour illustrer la réflexion sont présentés 

      par B. Gaillard, qui détaille par ailleurs le travail qu’il a conduit sur la   durabilité de la gestion de l’eau d’ irrigation en France.          

 

                                    

 

Un autre thème est également avancé, la durabilité de la gestion des sols, par J.P. Prévot.

 

G. Laudren demande à ce que soit ajouté un chapitre sur les politiques agricoles. Il a, depuis,  rédigé une note, transmise aux membres du groupe.

 

Un premier bilan de ce travail pourra faire l’objet d’ une présentation à notre prochaine réunion, en Bretagne, à l’automne prochain.

 

 

3-   Le groupe « AGRIMONDE »

 

G. Laudren fait le point sur les activités du groupe de travail animé par C. Plai.

 

La dernière réunion a vu une présentation du dossier  « semences », en Afrique de l’Ouest, par la Fondation FARM, représentée par Ph. MASSEBIAU.

 

C’est un sujet complexe, sur lequel les médias « écolos », nostalgiques de l’agriculture traditionnelle et des semences paysannes  en ont ajouté une couche !

 

Les deux systèmes semenciers qui cohabitent dans cette région du monde, système conventionnel et semences paysannes,  montrent leur complémentarité, avec chacun ses avantages et ses inconvénients. La recherche « participative », qui associe producteurs et consommateurs,  apporte également des espoirs de développement.

 

L’utilisation des semences, quelles qu’elles soient, n’est toutefois qu’un volet des politiques agricoles qui se doivent d’être intégrées.

 

Une série de 7 diapositives nous a été proposée par Claude Plai et Jean Paul Prévot, en résumé de cette intervention.  Elles sont utilisables dans le diaporama Agrimonde.   

 

La communication.

Les demandes de présentation du diaporama ont fortement diminué. Il nous faut réfléchir à d’autres thèmes, qui pourraient intéresser les Universités du Temps Libre. A ce sujet, plusieurs thèmes présentés sur notre site, pourraient être utilisés.

 

Action Contre la Faim nous donne l’occasion de sensibiliser les jeunes générations à la lutte contre ce fléau. Cette année la Course contre la Faim met à l’honneur l’Ethiopie et aura lieu le 19 Mai.

 

4-   Quinze années de mission maraîchage en Chine, par J. Le Bohec

 

Ces missions ont été réalisées dans le cadre d’ ECTI.

Présentation illustrée et très intéressante, avec une approche régionale de ce vaste pays et riche de contacts humains.

 

Quelques chiffres :

 

La Chine, c’est 20 fois la population de la France, 450 millions de t  de production légumière, soit 50 % de la production mondiale et 7 fois la production de l’ UE.

 

C’est aussi 170 espèces cultivées, 2 millions ha de serres et une consommation de 120 kg de légumes par an et par habitant(2 à 3 fois la nôtre). 

 

Marquée par les grandes famines du milieu du siècle dernier, la recherche a pour objectif permanent l’amélioration de la productivité. Cette recherche est performante mais elle manque de transfert vers les producteurs.

 

Ceux qui souhaitent disposer du diaporama présenté par Jean peuvent lui demander directement.

 

Documents recommandés : La Chine, collection Lonely Planet ; Jacqueries et révolution dans la Chine du 20 ème siècle, de Lucien BIANCO ; Derrière les murs rouges de J.L. DOMENACH.

 

VEGEPOLYS

 

Accueil par G. BOISMORIN directeur du Pôle de Compétitivité dédié au végétal spécialisé (Horticulture et Ornement)  depuis 2008.

 

Végépolys représente deux entités principales :

 

-       le pôle proprement dit qui accompagne les entreprises de la production, de l’amont et de l’aval

 

-       le centre de Recherche et de Développement qui noue des partenariats avec la recherche internationale et qui propose ses prestations pour des projets collectifs ou individuels.

Ce centre fait partie d’une plateforme de recherche avec des moyens mutualisés (Maison de la Recherche).

L’ensemble emploie 25 personnes, dont 12 à 15 pour la recherche.

 

Quelques chiffres :

-       400 entreprises, dont 86 % de PME adhérentes

-       85 laboratoires partenaires, qui regroupent 450 chercheurs : INRA, Université, Agrocampus, ESA Angers, CTIFL, FNAMS, ITEPMAI, ANSES

-       900 étudiants qui ont de près ou de loin des contacts avec Végépolys

 

Présence à l’étranger : Chine, Colombie et bientôt Chili.

 

Participation au réseau mondial « Plant Intercluster »

 

Services :

Mise à disposition d’informations et des résultats de la Recherche

Mise en réseau des entreprises

Accompagnement à l’international.

 

Stratégie:

Répondre aux besoins par une politique de l’offre

Développer une politique de la demande :

-       Ex : le living lab, installé au Parc Terra Botanica, pour mieux connaître les besoins des clients, en développant une communauté de consommateurs.

 

Projets de recherche-développement-formation : environ 70 /an pour un investissement d’environ 70 millions €

Exemples : Irrigation, Intérêt des saponines, Désherbage par robots, Pigments de la carotte, Serres du futur…

 

Historique des axes de développement (chronologie depuis 2005)

 

° Innovation à l’intérieur d’une filière ; ex : le biocontrôle

°Innovation entre les filières ; ex : techniques de sélection

°Innovation entre les métiers ; ex : agriculture urbaine

° Innovation d’usage et d’organisation ; ex : passer d’une fonction

 d’ornement à une fonction de substrat osmotique

° Innovation intersectorielle ; ex : le tri optique dans la récolte de la mâche.

° Innovation « open » ;ex : valorisation des bases de données.

Parmi les challenges à venir :

Concilier production en mode biologique et compétitivité.

Réussir les restructurations des entreprises actuellement en difficultés de l’horticulture angevine.

 

La réunion se termine par une « promenade-découverte » des différents bâtiments situés sur le campus du végétal : Maison de la recherche, INRA, ANSES….

 

Info de dernière minute : D. Grastilleur me transmet tout un dossier sur l’ ANSES : organigramme, principales activités, ouverture sur la société. Il en profite pour corriger une information qui a été donnée au cours de la journée : le siège de l’ANSES n’est pas à Angers mais à Maisons Alfort.

Si ce dossier vous intéresse, merci de me le signaler.

 

La séance est levée à 17h. Prochaine réunion du groupe  à l’automne prochain  en Bretagne.  

Back to top